La journée d’un cheval de course sur l’hippodrome

6 réponses

  1. MOULIN dit :

    Bonjour monsieur Lévy,votre article est parfaitement réaliste.
    Il est certain que le secteur professionnel des courses est pourvu d’une organisation méthodique,organisé et respectueuse de l’athlète cheval.
    Il semble important de préciser que chaque membre de l’équipe est constitué de personnel très compétents et responsables.
    Le transport des chevaux jusqu’à l’ hippodrome est réalisè par un pro appelé le garçon de voyage.
    La mène par le lad ,en principe,qui a en charge l’entrainement du cheval et les soins quotidiens des lots qui lui sont confiés.
    L’entraineur qui veille à la préparation de ces athlètes .Il a en charge de seller et de sangler.De placer le poids.
    D’accueillir les propriétaires investisseurs qui lui confient les chevaux afin de leur communiquer les stratégies et technique de la course du jour.
    exemple: numéro de corde,qualité du terrain,comment est le cheval ce jour etc..
    Une tension mesurée de l’ensemble de l’équipe est palpable . l’entraineur porte la responsabilité des résultats attendus mais aussi de la confiance de toute son équipe .Propriétaires inclus.
    Les compétences des ressources humaines de ces entreprises sont indispensables à la réussite des écuries de courses et des résultats hippiques attendus.
    L’entraineur est un chef d’entreprise avant tout, il est doté de qualités managériales et capable de supporter la pression des responsabilités.
    Assujetti à la TVA 20 % ,une règlementation du personnel tous sous contrat de travail,la formation de nombreux apprentis et l’emploi font de ce secteur la crédibilité que je lui porte.
    Merci au secteur professionnel des courses d’être l’exemplarité dans le respect des chevaux,de l’éthique ,des règlements et de ces ressources humaines compétentes.
    Merci de contribuer à la formation des apprentis.

    • Romain Lévy dit :

      Effectivement, le secteur des courses hippiques est comme une chaîne dont chaque maillon a son importance. De l’éleveur qui fait naître le cheval au jockey qui le monte en course, en passant par le propriétaire, l’entraîneur, le lad, le palefrenier et le garçon de voyage, chaque poste a son importance au niveau du professionnalisme et de la passion. Beaucoup de personnes sont surprises lorsque l’on dit que les entraîneurs de chevaux de course sont des réels chefs d’entreprise. Pourtant, comme vous l’avez précisé à juste titre, ils doivent gérer l’ensemble de la préparation du cheval, répondre aux attentes des propriétaires, tout en absorbant le stress ambiant, et en manageant son personnel. Les écoles de jockeys et l’apprentissage font aussi beaucoup dans l’éducation pour des nombreux jeunes passionnés.
      Merci pour ce retour riche en informations.
      Romain Lévy

  2. Fabre Florence dit :

    Article très bien écrit et décrivant bien ces journées mais attention aux fautes , cela dévalorise ton travail c’est une aire de départ et non une air , en général est masculin , trouve un correcteur avant de publier (pourquoi pas ta mère ?)
    PS j’ai travaillé pour ton père et même ton grand père

    • Romain Lévy dit :

      Merci Florence d’avoir lu et je suis ravi si tu as apprécié !
      Je corrige les fautes immédiatement (merci de m’avoir relevé celle-ci.).
      Bonne journée,
      Romain Lévy

  3. Virginie dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *