>

Cheval sur l'hippodrome

Il y a quelques jours, un ami m’a demandé comment se passe une journée sur l’hippodrome pour un cheval de course. Cette question a donné lieu, d’une part, à une belle conversation et, d’autre part, au sujet de cet article. De son arrivée sur l’hippodrome à son départ, en passant par la course, je vais donc vous décrire la journée du cheval de course lors de cet événement.

Le cheval de course arrive tôt sur l’hippodrome

Le cheval de course arrive en avance sur l’hippodrome. En générale il arrive dans la matinée mais il peut aussi être arrivé la veille ou dans la nuit. Des boxes sont prévus sur place pour l’accueillir dans des bonnes conditions avec de la paille fraîche ou des copeaux propres. Ainsi, chaque cheval aura le temps de se reposer au calme avant sa course.

Quelques temps avant la course, le galopeur sera marché en main pour qu’il puisse d’une part se détendre les jambes mais aussi s’échauffer (Notamment le dos). Ceci avant que le jockey arrive avec son matériel pour le seller. Le jockey sera préalablement passé par la pesée pour valider officiellement le poids qui sera porté par le cheval de course (voir l’article : Le jockey fait-il toujours 1m10 les bras levés et 30 Kgs tout mouillé ?).

Le trotteur, pendant ce temps, effectue quelques « hits » d’échauffements et de mises au point. Il s’agit de passages en piste, attelés ou montés, qui se déroulent avant la course. En effet, ces hits permettent de mettre en relation le driver avec le cheval de course et de les échauffer mais ils peuvent aussi servir à faire des réglages matériels de dernière minute.

C’est parti pour la course !

cheval gris sur l'hippodrome

C’est à ce moment que le cheval peut être mené, toujours en main pour le galopeur, au rond de présentation. Avec sur son dos la selle du jockey, un possible tapis et son numéro. Il y fera quelques tours, paradant devant le public en attendant son jockey. Une fois ses ordres reçus par l’entraîneur et le ou les propriétaires du cheval (voir l’article : Comment devenir propriétaire d’un cheval de course ?), le jockey est mis en selle et le couple s’élance en piste pour un galop d’échauffement jusqu’à l’aire de départ. Peu de temps avant la course, le trotteur fera lui aussi un tour au rond de présentation puis s’élancera en piste jusqu’à l’aire de départ.

Lorsque tous les chevaux sont à cet aire, il est dit qu’ils sont « sous les ordres » du juge de départ. La course est ensuite lancée, le cheval et son humain ne doivent faire « qu’un » durant les quelques minutes de course pour donner le meilleur d’eux-même. Puis, une fois le poteau d’arrivée franchi, le cheval est progressivement remis au pas. Il rentre ensuite aux écuries avec un passage au paddock des balances s’il a été placé. En effet, les jockeys étant bien placés (les 7 premiers s’il y a 5 allocations pour les galopeurs) doivent se peser à nouveau avec leurs matériels sous la surveillance des commissaires de courses afin de valider le poids porté par le cheval.

Après l’effort, le réconfort !

Une fois de retour aux boxes de l’hippodrome, le cheval de course est douché puis marché en main afin de lui permettre de sécher et de reprendre correctement son souffle au calme. De l’eau lui est donnée pour le réhydrater et, en fonction du lieu et de la saison, il pourra brouter de l’herbe au calme. Une fois sec, il retournera tranquillement au boxe où il pourra se reposer jusqu’au départ du camion pour le retour à son écurie.

Si cet article vous a plu alors n’hésitez pas à le partager.

Passionné par la filière équine depuis mon plus jeune âge, j'ai créé My Horse Family pour partager ma passion avec le plus grand nombre.


Romain Lévy

Passionné par la filière équine depuis mon plus jeune âge, j'ai créé My Horse Family pour partager ma passion avec le plus grand nombre.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez avoir un cheval ?

Découvrez la solution faite pour vous sur

enfant cheval