>

Les origines des chevaux : comment sont-ils devenus ce que nous connaissons

Les premières traces découvertes de nos amis remontent à 50 millions d’années ! Les premiers chevaux étaient d’ailleurs loin d’être ce que nous connaissons aujourd’hui. Le plus lointain ancêtre de nos chevaux actuels s’appelait Eohippus et possédait 4 doigts aux antérieurs et 3 aux postérieurs. De plus, il ne mesurait que 25 cm ! On aurait eu du mal à s’y asseoir dessus pour faire un petit tour de manège.

Comme tous les êtres vivants, le cheval évolua en fonction de son environnement. Il grandit et perdit petit à petit ses doigts et ses coussinets. Son dos s’allongea, ainsi que ses pattes. Il put couvrir de longues distances grâce à cela. Au final, c’est Pliohippus, vieux de 6 millions d’années, qui fut le dernier chaînon de l’évolution des chevaux ! Mesurant 1.22m au garrot, ses proportions sont celles de notre ami actuel. Mais Pliohippus n’est pas uniquement l’ancêtre des chevaux ! C’est aussi celui des ânes et des zèbres !

évolution cheval

Pliohippus donna naissance finalement à Equus Caballus, le cheval que nous montons actuellement. Lui-même permis la naissance de trois grands types :

  • Le cheval de forêt : il vivait dans les forêts d’Europe du nord, mais a disparu aujourd’hui ;
  • Le Tarpan, encore présent dans les steppes de Russie jusqu’à la fin du XIXème siècle ;
  • Le cheval de Przewalski, évoluant dans les steppes d’Asie centrale jusqu’à il y a quelques temps.

J’écrirai prochainement un article plus poussé sur les origines de nos montures, en me concentrant notamment sur les races. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas le rater.

Le cheval de Przewalski : à l’origine de nos chevaux domestiques ?

Si le cheval de Przewalski est aussi connu, ce n’est pas grâce à son nom si compliqué à prononcer ! Outre le fait qu’il appartienne (tout du moins, c’est ce que l’on pensait) à l’une des trois souches qui ont permis la création de toutes les autres races, il est le seul ancêtre du cheval à avoir survécu sous sa forme originale. Le Tarpan a en effet été victime d’une chasse trop abusive. On ne le retrouve aujourd’hui que dans une réserve en Pologne, mais sous une forme “reconstituée” (grâce à ses descendants).

Le cheval de Przewalski fut découvert au XIXème siècle en Mongolie par un explorateur russe, Nikolaï Przewalski. C’est lui qui permit à ce petit cheval d’avoir autant de succès. Il le ramena en Europe et, après analyse, décréta qu’il s’agissait du plus vieil ancêtre de notre cheval actuel et qu’il était entièrement sauvage. L’espèce devint alors protégée et de nombreux programmes de réintroduction furent lancés. Il existe encore quelques spécimens dans des zoos et réserves à travers le monde, notamment en France.

Comment ce cheval mythique a fini par disparaître

Mais la légende qui faisait du cheval de Przewalski le plus lointain ancêtre de nos chevaux a été mise à bas cette année. En effet, des scientifiques de l’université du Kansas ont mené des recherches sur deux sites archéologiques au Kazakhstan qui prouvent que le cheval de Przewalski est en fait un descendant du cheval de Botai (en photo ci-dessous). Ce dernier est le 1er cheval domestiqué. Pour autant, si le cheval de Przewalski n’est plus aujourd’hui le premier ancêtre de nos chevaux actuels, il n’en reste pas moins une espèce protégée.

cheval de botai

Mais le cheval de Botai risque de lui voler la vedette. En effet, cette découverte scientifique a permis de faire reculer d’un millénaire la date estimée de domestication du cheval : il y a 5 500ans. De plus, les recherches ont montré certains usages du cheval  que l’on ne pensait pas exister. Il s’agit notamment de la consommation du lait des juments. Les scientifiques ont aussi appris qu’à l’époque déjà le peuple de Botai (qui a donné son nom à ce cheval) sélectionnait les individus en fonction de ce qui les avantageaient.

Conclusion

Si les origines des chevaux remontent à plus de 60 millions d’année, nous sommes encore loin de tout savoir. Les recherches scientifiques modernes ont démontré que le cheval de Przewalski avait tronqué sa réputation. Malgré tout, il reste une espèce protégée et une formidable porte d’entrée vers la lointaine histoire de nos compagnons actuels.

 

Si cet article vous a plu, peut-être qu’un de nos projets d’élevage vous plaira !

 

Et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux !

Je suis une jeune cavalière, passionnée du cheval depuis mon plus jeune âge. J'ai rejoint l'équipe de My Horse Family afin d'aider à la démocratisation du monde équin grâce à ma formation en communication numérique.

Catégories : Races

Megane

Je suis une jeune cavalière, passionnée du cheval depuis mon plus jeune âge. J'ai rejoint l'équipe de My Horse Family afin d'aider à la démocratisation du monde équin grâce à ma formation en communication numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez avoir un cheval ?

Découvrez la solution faite pour vous sur

enfant cheval