C’est dans l’Ariège (09) que Martine a trouvé India, la pouliche Mérens dont elle est co-propriétaire.  Mais pourquoi s’être lancée dans la co-propriété ?

“L’initiative de My Horse Family m’a permis de devenir “propriétaire” (co) d’un cheval . Moi qui les adore mais n’ai pas les moyens d’en avoir un “entier”. C’est innovant.

Notre ambassadrice a la chance de pouvoir rendre visite à sa petite protégée, et quand ce n’est pas le cas elle suit son actualité sur le réseau Mon écurie.

“Le haras dans lequel elle est née n’est pas loin de chez moi les valeurs de ses éleveurs correspondent aux miennes. Il s’agit d’Alegria en complicité à Caumont dans l’Ariège. J’y vais quand cela est possible et cela se passe toujours très bien. Je suis aussi son actualité sur le réseau social.”

Le verdict de Martine :

“Si vous aimez le cheval et que vous voulez faire progresser les élevages en France c’est un bon moyen de s’investir sans trop de frais”

Bodega, la mère d'India la pouliche de Martine, l'éleveuse et Martine à droite.

Martine à droite, avec l’éleveuse et la mère de sa pouliche.

Faites comme Martine et rejoignez notre communauté de co-éleveurs et de co-propriétaires sur My Horse Family.

Devenez copropriétaire de chevaux de course à haut potentiel : cliquez ici pour découvrir le MHF Club

Catégories : Témoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *