>

Les principales races et leur élevage en France

L’élevage des chevaux de course en France répond à certaines exigences. En effet, il n’existe que deux grandes races qui participent à ce type de courses (nous avions parlé des courses de galop ici) :

  • Les pur-sang Anglais : ils sont fins, avec une ossature légère et de longs membres ;
  • Les AQPS (Autre que pur sang) : on retrouve des demi-sang descendants de selle français pour les courses d’obstacles, mais aussi des pur sang arabes, demi-sang ou quart de sang.

Quoi qu’il en soit, l’élevage de chevaux de courses en France est un marché assez porteur. Contrairement à d’autres types d’élevage, les chiffres ne sont pas trop en baisse. Il existait en 2017 près de 13 000 poulinières de courses. Les haras, quant à eux, comptabilisent 761 étalons en activité. Tout ceci ayant donné lieu à plus de 15 600 naissances l’année dernière. Ce qui laisse augurer de beaux jours pour ces futurs champions des courses ! Mais regardons de plus près le nombre de juments poulinières selon leurs races :

RaceNombre de juments poulinières
Anglo-Arabe976
AQPS994
Demi-sang arabe700
Pur sang Anglais4 456

 

Les ventes des chevaux de course en France

Mais l’élevage ne fait pas tout. En effet, comme nous l’avions expliqué ici, les éleveurs ont pour but de vendre les nouveaux venus afin qu’ils puissent devenir de véritables champions. Généralement, ces ventes se déroulent aux enchères. En France, il existe les enchères ARQANA et OSARUS. Si elles ont chacune leur spécialité, elles permettent aux éleveurs de vendre leurs poulains, et aux propriétaires leurs chevaux déjà entraînés ou non. En 2016, il y a eu 2 600 ventes lors de ces enchères. Cela représente un marché de :

  • 4 millions € pour la vente de poulains ;
  • 70 millions € pour les yearlings ;
  • 34 millions € pour les chevaux à l’entraînement de 2 ans et plus.

Encore une fois, selon la race, le prix moyen vari. Voici un tableau récapitulatif :

RacePrix moyen de vente
Anglo-Arabe4 913€
AQPS3 433€
Pur Sang Anglais5 097€

Acteurs des courses et prime à l’élevage

Après l’élevage, viennent les courses ! Différents acteurs interviennent dans ce milieu. Il est là aussi important de mettre en avant certains chiffres afin que vous vous rendiez compte que le marché des courses de chevaux n’est pas à prendre à la légère. Voici donc le nombre d’acteurs qui intervenaient dans les courses de galop en 2016 :

  • 4 568 propriétaires : ils achètent les chevaux et se passionnent de voir leurs champions courir ;
  • 860 entraîneurs : que feraient les chevaux sans eux ? Il faut un coach pour devenir un super athlète !
  • 568 jockeys : ils donnent la bonne direction et permettent aux chevaux de donner le meilleur d’eux-mêmes ;
  • 9 803 chevaux à l’entraînement et donc tout autant de participants aux courses.

A ce propos, toutes les régions françaises ne sont pas égales en termes d’espaces d’entraînements. La plupart des chevaux de courses de galop se concentrent entre le grand Ouest (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charente) et le Nord (Nord-Pas-de-Calais, Picardie, région parisienne, Normandie, Pays de la Loire). Vous aurez donc une raison pour voyager dans ces régions et découvrir notre beau pays.

Comme nous vous l’avions expliqué ici, si vous êtes un éleveur de cheval de courses, vous pouvez toucher ce qu’on appelle la prime à l’élevage. Il s’agit d’une somme qui rétribue l’éleveur. Elle est donnée si le cheval se place pendant la course. En 2016, 32 millions d’euros de prime à l’élevage ont été données. En tant que co-éleveur d’un futur champion, vous y aurez droit aussi !

Conclusion

Le marché de l’élevage des chevaux de course n’est pas en baisse, mais continue à faire son petit bout de chemin. Je vous ai donné dans cet article tous les chiffres des années 2016 et 2017. J’ai également commencé à vous introduire la vente de poulains. Sachez que j’y reviendrai dans un autre article. Pour ne pas le rater, inscrivez-vous à notre newsletter.

 

Si cet article vous a plu, peut-être qu’un de nos projets d’élevage vous plaira !

 

Et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux !

Je suis une jeune cavalière, passionnée du cheval depuis mon plus jeune âge. J'ai rejoint l'équipe de My Horse Family afin d'aider à la démocratisation du monde équin grâce à ma formation en communication numérique.


Megane

Je suis une jeune cavalière, passionnée du cheval depuis mon plus jeune âge. J'ai rejoint l'équipe de My Horse Family afin d'aider à la démocratisation du monde équin grâce à ma formation en communication numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez avoir un cheval ?

Découvrez la solution faite pour vous sur

enfant cheval