>

L’équitation est un sport comme les autres

Pour certaines personnes, l’équitation n’est pas une pratique sportive. Pourtant, comme tous les autres sports, elle a sa fédération (la FFE) qui encadre sa pratique. Il faut notamment, avant d’espérer s’inscrire dans un club, avoir l’autorisation de son médecin sous la forme d’un certificat médical. Ce dernier permet au centre équestre de vous faire la licence. Elle est obligatoire et couvre les cavaliers en cas d’accidents.

Outre ces questions administratives, l’équitation est un sport qui doit se pratiquer avec régularité pour qu’on puisse en mesurer les effets sur la santé, mais aussi sur le niveau du participant. Comme le dit l’adage “c’est un forgeant qu’on devient forgeron !“. Et bien c’est en montant qu’on devient cavalier ! Et je parle aussi bien d’un niveau que d’une musculature.

logo ffe

Les athlètes en équitation : cavalier et cheval ?

Comme tous les sports, l’équitation a ses athlètes, ses sportifs hyper connus qui gagnent souvent et donnent tout à chaque compétition ! Disons que dans notre cas, la particularité est que les athlètes vont toujours de paire : cavalier et monture ! Leur préparation physique, à leur niveau, est tout aussi importante que celle d’un footballeur :

  • Un régime alimentaire stricte : on fait bien attention à ce qu’on donne au cheval (en savoir plus dans cet article), et le cavalier doit éviter (surtout en course) de manger n’importe quoi ;
  • Des visites médicales courantes : le vétérinaire vient vérifier la santé de la monture régulièrement, qui a aussi droit à des séances d’ostéopathie, voire même de spa dans certains cas ! Quand au cavalier, il n’échappe pas non plus aux analyses et diverses séances avec des spécialistes ;
  • Un mental d’acier : tous les sportifs ont leurs trucs pour se préparer à une compétition. Les cavaliers ne font pas exception. Côté monture, il s’agit plutôt de lui éviter tout stress de manière à ce qu’elle soit dans les conditions idéales pour concourir ;
  • Un entraînement intensif : à ce niveau, l’équitation devient un métier. Les entraînements, s’ils ne sont pas pratiqués 8h par jour, sont journaliers et durent en moyenne 3h. Les cavaliers ne se contentent pas forcément de monter, mais peuvent aussi pratiquer des exercices de musculation, du jogging, etc. Evidemment, ils changent de monture, on pense à la santé de nos amis et on ne les fait pas travailler 8h d’affilé ! équitation pénélope leprevost

Equitation et santé : les avantages d’une pratique régulière

Je vous ai parlé pour l’instant d’une pratique intensive, pour des cavaliers professionnels. Mais comme tous les sports, l’équitation a ses licenciés moins intensifs et réguliers. Je vais maintenant vous expliquer pourquoi pratiquer ce sport est une bonne chose pour votre santé.

Commençons par enfoncer une porte ouverte : la pratique de n’importe quel sport est bonne pour la santé ! L’équitation ne fait pas exception à la règle et fait même parti des sports les plus intenses. Une heure d’équitation classique vous permet de perdre plus de 230 calories. En fonction de votre niveau et de la discipline que vous pratiquez, on peut monter jusqu’à 600 calories.

L’équitation renforce également le sens de l’équilibre et les capacités motrices. On s’en sert d’ailleurs de manière thérapeutique pour aider certaines personnes souffrant de handicaps à gommer petit à petit certains problèmes qui peuvent apparaître du fait de leur maladie.

Côté muscle, l’équitation est un sport complet, au même titre que la natation. On travaille en effet en profondeur sur certaines parties du corps. La santé de votre dos sera d’ailleurs au top : vous apprendrez à vous tenir droit, les omoplates collées, le bassin correctement placé.

Et que dire du bienfait psychologique que la présence d’un animal peut apporter ? J’en ai déjà parlé dans un autre article, la pratique de ce sport permet de rétablir un équilibre émotionnel et de détecter certaines difficultés relationnelles.

équitation santé

Les points sur lesquels il faut rester vigilant

Cependant, comme tous les sports, l’équitation peut aussi mettre votre santé à rude épreuve, même si vous la pratiquez 1 ou 2 heures par semaine. Tout d’abord, parce que c’est un sport considéré comme à risque. Vous travaillez en effet avec un autre être vivant, qui a ses peurs, son caractère. Pour faire simple, la chute peut survenir à tout moment, même au pas. Mais de manière générale, si cela vous arrive, il y aura plus de peur que de mal.

Côté santé du corps, l’équitation peut être contre-indiqué si vous avez de gros problèmes de genoux ou de dos. En effet, la position arquée n’est pas naturelle pour l’homme et vous tirez sur vos ligaments. Néanmoins, porter des semelles au quotidien semble régler ce problème. Concernant le dos, seule une pratique intensive peut vous amener à déclencher des hernies discales. Comme je le disais juste au-dessus, l’équitation est bénéfique pour votre dos de manière générale.

Cependant, les secousses et vibrations du trot assis notamment peuvent, à la longue, fatiguer le bas du dos. Pour palier à cela, je vous conseille une bonne séance d’étirements. Et puis sachez que plus vous vous améliorerez, plus le trot deviendra agréable pour vous (et pour votre monture). Enfin, la pratique de l’équitation n’est pas très conseillée en cas de grossesse, du fait encore une fois des secousses et des chutes potentielles.

Conclusion

L’équitation est donc un sport complet, bon pour votre santé physique et psychologique ! Cependant, comme n’importe quelle autre discipline sportive, il a certains inconvénients. Mais si cela vous rassure, dites-vous qu’ils n’apparaissent, pour la plupart, qu’avec une pratique intensive.

 

Si cet article vous a plu, peut-être qu’un de nos projets d’élevage vous plaira !

 

Et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux !

Je suis une jeune cavalière, passionnée du cheval depuis mon plus jeune âge. J'ai rejoint l'équipe de My Horse Family afin d'aider à la démocratisation du monde équin grâce à ma formation en communication numérique.


Megane

Je suis une jeune cavalière, passionnée du cheval depuis mon plus jeune âge. J'ai rejoint l'équipe de My Horse Family afin d'aider à la démocratisation du monde équin grâce à ma formation en communication numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez avoir un cheval ?

Découvrez la solution faite pour vous sur

enfant cheval